Avec ses 10 000 exemplaires distribués, l'Air Blinois est le petit semestriel des communistes de Saint-Herblain ! Au sommaire de cette édition : Tout ne va pas mal pour qui pense à l'avenir Hollande en 5 grandes erreurs Premiers regards sur Macron Une démocratie et un État low-cost ? Éclairage public Nanto-Herblinois N'oublions pas la façade Atlantique et ses habitants Extrême droite en Europe Que retenir des soviets de 1917 ?

Les élus Communistes Front de Gauche de la Chapelle-sur-Erdre reviennent sur leurs visions et engagements pour une alimentation saine et soutenable sur la commune.

Les élus Communistes Front de Gauche Chapelains se mobilisent contre la privatisation su secteur hydroelectrique.

Suite au vote du budget 2018, les élus communistes de la Chapelle-sur-Erdre dénoncent une austérité qui perdure malgré et envers les besoins réels des populations.

Le Gouvernement vient d’annoncer l’abandon du transfert de l’aéroport de Nantes Atlantique vers Notre Dame Des Landes. Cette décision est grave de conséquences pour les populations concernées, grave pour le développement, l’aménagement durable et équilibré de notre territoire.

Elle est à l’image de la méthode du Président de la République, qui, depuis son élection porte une   démarche autoritaire, marquée d’une centralité renforcée, d’un non respect des populations, des collectivités et de ses propres engagements.

Les différents « cris d’alarme » lancés par les acteurs de la prise en charge du vieillissement et de la dépendance, montrent une nouvelle fois que ces questions publiques ne reçoivent pas l’attention qu’elles méritent. Surtout que le vieillissement de la population, c’est à dire l’augmentation de la part de la population âgée dans la population totale, est un phénomène démographique prévisible qui a été relevé il y a des dizaines d’années.  

Suite au cris d'alerte lancé par différents établissements d'hébergement pour personnes agées dépendantes du département de Loire-Atlantique, les élus communistes chapelains-Front de Gauche ont relayé les appels fait pour sauver un service public abandonné aux logiques austéritaires et inhumaines.

En 2014, les élus Communistes/FDG de la Chapelle-sur-Erdre ont fait le choix, à nouveau, d'intégrer la majorité municipale rassemblant les forces de gauche progressistes du territoire et contribuent à la réussite de cette dynamique.

Lors de ce mandat, nous poursuivons notre engagement dans la défense de l’intérêt commun et du Service Public, notamment au  travers de nos délégation : Les retraités et l'environnement.

Les annonces du gouvernement Macron concernant les collectivités territoriales incarnent la continuité et surtout l’aggravation de l’austérité pour le secteur public. Déjà privées de 10 milliards € en 3 ans, les collectivités ont dû diminuer et même parfois renoncer à certains services publics et investissement sur leur territoire. Certaines communes sont ressorties exsangues de cette cure, les obligeant parfois à fusionner avec d’autres pour ne pas mettre tout simplement la clef sous la porte.

C’est avec la détermination qui nous anime depuis le lancement de ce grand chantier que les Communistes de Loire Atlantique et leurs élu-e-s ont participé à la mission de médiation du gouvernement. Comme depuis de nombreuses années, nous nous sommes saisi du débat, de la concertation, de la consultation, pour porter les grands enjeux de ce dossier particulièrement important pour l’avenir de notre territoire et sa population.

A cet égard, nous avons rappelé combien l’aménagement de notre agglomération est au cœur du débat pour permettre un développement équilibré et harmonieux de notre territoire.

L’écran de fumée de la nationalisation estivale du chantier de Saint-Nazaire vient de se dissiper : le principal outil de production de la filière navale française passe sous pavillon italien. Au-delà de l’étonnant montage juridique permettant à Fincantieri d’être majoritaire dans le capital et dans la gouvernance grâce à un « prêt » de l’État français de 1% du capital sur 12 ans, aucune garantie supplémentaire n’a été apportée.

Les élections sénatoriales auront lieu le 24 septembre prochain. Ce scrutin, qui sollicite le vote de grands électeurs, revêt une importance particulière après les élections Présidentielle et Législatives qui ont donné une majorité écrasante au Parti du Président de la République pour mener des politiques publiques de régression sociale.
 

Le gouvernement vient par la voix de M. Philippe et Mme Pénicaud d’annoncer le contenu détaillé de sa réforme du code du travail.Le constat est sans appel, ces ordonnances signent l’arrêt de mort du contrat de travail !

Nous n’avons eu de cesse depuis plusieurs mois d’appeler à une dynamique unitaire large sur tout le territoire national rassemblant celles et ceux qui souhaitent tourner la page du quinquennat Hollande et construire des politiques de progrès. Nous regrettons profondément le choix de la France Insoumise de refuser toute dynamique de rassemblement et de présenter presque partout en France des candidats sous ses seules couleurs au détriment de victoires possibles, donc de l’intérêt général.

L’objectif des communistes reste inchangé : Nous voulons contribuer à construire une nouvelle majorité de gauche pour s’opposer aux politiques antisociales du nouveau président Emmanuel Macron et de la droite parmi laquelle il vient de choisir son premier ministre.

Pour la deuxième fois, l’extrême droite a accédé au second tour de l’élection présidentielle. A nouveau, elle a été battue. C’est une bonne nouvelle pour le pays. Aujourd’hui comme hier, les communistes ont toujours pris leurs responsabilités contre l’extrême droite. Nous continuerons.

Nous sommes fiers qu’en Loire Atlantique, Marine Le Pen obtienne un résultat nettement inférieur à son résultat national.

Pages

S'abonner à Communistes de Treilières RSS